ONG POHU "Les Pompiers Humanitaires"

Projets

Impossible de vivre sans se soucier de ce que les autres mangent et boivent en bas de chez nous ou à l’autre bout du monde, impossible de ne pas être sensible à un environnement qui se dégrade et dont les répercussions sont dramatiques pour l’Homme. Développement durable, éducation à la paix, doivent devenir les priorités de l’éducation.

                       

Nos Projets                                                      

1- ÉDUCATION

L’éducation change le monde, le projet éducatif est un développement indispensable pour une société juste. Mais, Les freins à l’éducation sont nombreux. La pauvreté des familles (le manque de moyens pour payer les frais de scolarité et la nécessité de faire travailler les enfants), l’éloignement de l’école, le manque d’enseignants qualifiés, le manque d’équipement, le fait d’être une fille (mariages et grossesses précoces, insécurité à l’école…), les maladies pourtant évitables, les migrations nécessaires pour survivre, les catastrophes naturelles… tous ces éléments viennent priver des millions de personnes d’une éducation de qualité.
Pourtant, l’éducation des enfants, mais aussi des adultes, est une pierre essentielle du développement. Pour agir sur les freins à l’éducation, POHU accompagne les populations et les États dans leurs projets éducatifs : construction d’écoles, don des fournitures , cours d’Alphabétisation, équipement en matériel scolaire, organisation des TD gratuit aux élevés en classe d’examen, mise en place de facilités pour se rendre à l’école ou avoir accès aux cours scolaires, formation d’enseignants…
Au plus près du terrain, et avec les communautés elles-mêmes, POHU développe des solutions innovantes dans de nombreux domaines pour favoriser un peu plus chaque jour l’éducation des enfants et des adultes.

2- FORMATION 

Pohu organise de nombreuse formation dans plusieurs domaines. Il faut souligner que nombreuses personnes franchissent les portes de nos centres de formation pour concrétiser leur engagement d’aider les plus vulnérables partout dans le monde. C’est pour ces femmes et ces hommes qui se mobilisent dans les interventions humanitaires que POHU agit : les accompagner dans la construction d’un projet d’engagement mûri et préparé en comprenant le contexte, les enjeux et les exigences du secteur de la solidarité ; apporter des compétences supplémentaires à leur engagement pour accroître l’impact de leurs actions. Humanitaires d’aujourd’hui et de demain, ils trouvent dans nos centres de formation les compétences nécessaires pour la mise en œuvre d’actions de solidarité efficaces, pertinentes, durables et respectueuses des principes humanitaires. Tournés vers l’acquisition de compétences opérationnelles, reconnus par les organisations de solidarité, nos programmes de formation n’ont qu’un objectif : faire de chacun un acteur efficace et immédiatement opérationnel dans son engagement au service des autres.

3- EAU

L’objectif de ce programme est de construire des systèmes de forage d’eau dans les zones rurales et de permettre aux villageois d’avoir accès de consommer de l’eau saine, propre toute en distribuant des casiers d’eau minéral aux familles. Ce projet vise à améliorer durablement la situation sanitaire des villages à travers des forages de puits d’eau potable. De cette façon, les populations pourront accéder durablement à de l’eau de qualité et en quantité suffisante. Les conditions d’hygiènes seront améliorées en réduisant le risque d’épidémies. Les femmes et les enfants, souvent en charge de la corvée d’eau n’auront plus à parcourir de longs trajets pour aller chercher l’eau. En parallèle, l’absentéisme scolaire est, entre autres, lié à des problèmes sanitaires tel que l’anémie, la diarrhée et ou la bilharziose qui seront réduit grâce à une eau saine et à l’éducation à l’hygiène.
L’action vise à la recherche d’une amélioration durable de la situation sanitaire des villages et à permettre à leurs populations :
• D’accéder durablement à de l’eau de qualité et en quantité suffisante.
• D’améliorer l’environnement sanitaire par la réalisation des puits de forage et l’éducation à l’hygiène
• D’être en capacité d’entretenir durablement les réalisations par la création ou le renforcement de structures de maintenance villageoises
• D’établir et renforcer les liens entre les comités d’usagers (les représentants au sein des villages) et les collectivités locales amenées à jouer un rôle croissant dans le domaine de la gestion de l’eau
– Diminuer les risques d’épidémies causées par l’absence de l’eau potable.
– limiter la souffrance que ces familles vivent pour avoir accès à l’eau potable.
– Épargner de la fatigue, du temps aux femmes et aux enfants qui sont chargés de cette corvée.
– Permettre à des enfants occupés par cette corvée d’aller à l’école.
– Lutter contre l’absentéisme à l’école liée par les problèmes d’anémie, de diarrhée et de la bilharziose.

4- LUTTE CONTRE LA FAIM

Impossible de vivre sans se soucier de celui qui vit en bas de chez nous ou à l’autre bout du monde, pour La mission de lutte contre la Faim, POHU fait des dons de tonne de riz et autres céréales dans le but de sauver des vies, en éliminant la faim par la prévention, la détection et le traitement de la sous-nutrition, en particulier pendant et après les situations d’urgence liées aux conflits et aux catastrophes naturelles. Partout et pour tous. Garantie par une agriculture durable. Économiquement viable, socialement responsable et respectueuse de l’environnement. Qui place l’homme au cœur du développement. Tant les producteurs familiaux, qui vivent décemment de leur travail, que les consommateurs, qui ont accès à une alimentation suffisante, saine et de qualité.

5- SANTÉ

Être en bonne santé, avoir une alimentation saine et en quantité suffisante, et bénéficier des soins de base, sont indispensables pour s’épanouir, apprendre, travailler et participer au monde en tant que citoyen. Or aujourd’hui, 1/3 de la population mondiale n’a pas accès aux services de santé de base, aux services d’assainissement et près de 20 millions d’enfants n’ont pas accès aux vaccins essentiels.

Pour POHU l’objectif est double :
– améliorer la santé de celles et ceux quelle accompagne pour leur faciliter notamment l’accès à l’éducation et à la formation
– faire de l’éducation le point d’entrée dans la prévention et la sensibilisation à la santé.
Dans ce contexte, POHU a développé ses actions d’éducation à la santé sur deux grands axes : – la sécurité alimentaire : la majorité des familles dans les pays d’intervention de l’association sont confrontées à l’absence, voire la pénurie d’aliments essentiels à la santé. Des difficultés encore accrues du fait de la hausse des prix de l’alimentation. POHU met en place des cantines scolaires, développe les jardins locaux ou scolaires pour faciliter la production d’aliments et sensibilise les parents à l’importance de l’alimentation saine et variée.
– l’hygiène et l’assainissement : construction d’ouvrages sanitaires adaptés (latrines, bacs à laver, etc.), accès à l’eau potable et sensibilisation aux règles d’hygiène de base (consommation d’eau, modes de transmission des maladies, etc.) sont des actions essentielles à nos projets.

6- ENVIRONNEMENT

Impossible de ne pas être sensible à un environnement qui se dégrade et dont les répercussions sont dramatiques pour l’Homme. Ainsi, Les effets du changement climatique sont énormes sur la vie humaine et Chacun est aujourd’hui responsable du monde dans lequel il vit et dans lequel grandiront ses enfants. Protection de l’environnement, promotion de la solidarité, participation active à la construction du monde de demain sont donc des enjeux essentiels de POHU. Pour y répondre, nous travaillons sur trois axes : la préservation de l’environnement et l’éducation à la gestion des ressources naturelles, le renforcement des organisations de la société civile et notamment des organisations de jeunes, et enfin la reconstruction du lien social solidaire dans le temps et dans l’espace. POHU met en place un programme de sensibilisation des communautés aux enjeux environnementaux préconise également d’intégrer aux programmes scolaires une éducation au développement durable et à la citoyenneté mondiale. Celle-ci contribue au développement des capacités individuelles et collectives qui permettent de faire le choix d’un développement responsable et durable.

Maintenant, tou vers le social

Impossible de vivre sans se soucier de ce que les autres mangent et boivent en bas de chez nous ou à l’autre bout du monde, impossible de ne pas être sensible à un environnement qui se dégrade et dont les répercussions sont dramatiques pour l’Homme. Développement durable, éducation à la paix, doivent devenir les priorités de l’éducation.

                       

Nos Projets                                                      

1- ÉDUCATION

L’éducation change le monde, le projet éducatif est un développement indispensable pour une société juste. Mais, Les freins à l’éducation sont nombreux. La pauvreté des familles (le manque de moyens pour payer les frais de scolarité et la nécessité de faire travailler les enfants), l’éloignement de l’école, le manque d’enseignants qualifiés, le manque d’équipement, le fait d’être une fille (mariages et grossesses précoces, insécurité à l’école…), les maladies pourtant évitables, les migrations nécessaires pour survivre, les catastrophes naturelles… tous ces éléments viennent priver des millions de personnes d’une éducation de qualité.
Pourtant, l’éducation des enfants, mais aussi des adultes, est une pierre essentielle du développement. Pour agir sur les freins à l’éducation, POHU accompagne les populations et les États dans leurs projets éducatifs : construction d’écoles, don des fournitures , cours d’Alphabétisation, équipement en matériel scolaire, organisation des TD gratuit aux élevés en classe d’examen, mise en place de facilités pour se rendre à l’école ou avoir accès aux cours scolaires, formation d’enseignants…
Au plus près du terrain, et avec les communautés elles-mêmes, POHU développe des solutions innovantes dans de nombreux domaines pour favoriser un peu plus chaque jour l’éducation des enfants et des adultes.

2- FORMATION 

Pohu organise de nombreuse formation dans plusieurs domaines. Il faut souligner que nombreuses personnes franchissent les portes de nos centres de formation pour concrétiser leur engagement d’aider les plus vulnérables partout dans le monde. C’est pour ces femmes et ces hommes qui se mobilisent dans les interventions humanitaires que POHU agit : les accompagner dans la construction d’un projet d’engagement mûri et préparé en comprenant le contexte, les enjeux et les exigences du secteur de la solidarité ; apporter des compétences supplémentaires à leur engagement pour accroître l’impact de leurs actions. Humanitaires d’aujourd’hui et de demain, ils trouvent dans nos centres de formation les compétences nécessaires pour la mise en œuvre d’actions de solidarité efficaces, pertinentes, durables et respectueuses des principes humanitaires. Tournés vers l’acquisition de compétences opérationnelles, reconnus par les organisations de solidarité, nos programmes de formation n’ont qu’un objectif : faire de chacun un acteur efficace et immédiatement opérationnel dans son engagement au service des autres.

3- EAU

L’objectif de ce programme est de construire des systèmes de forage d’eau dans les zones rurales et de permettre aux villageois d’avoir accès de consommer de l’eau saine, propre toute en distribuant des casiers d’eau minéral aux familles. Ce projet vise à améliorer durablement la situation sanitaire des villages à travers des forages de puits d’eau potable. De cette façon, les populations pourront accéder durablement à de l’eau de qualité et en quantité suffisante. Les conditions d’hygiènes seront améliorées en réduisant le risque d’épidémies. Les femmes et les enfants, souvent en charge de la corvée d’eau n’auront plus à parcourir de longs trajets pour aller chercher l’eau. En parallèle, l’absentéisme scolaire est, entre autres, lié à des problèmes sanitaires tel que l’anémie, la diarrhée et ou la bilharziose qui seront réduit grâce à une eau saine et à l’éducation à l’hygiène.
L’action vise à la recherche d’une amélioration durable de la situation sanitaire des villages et à permettre à leurs populations :
• D’accéder durablement à de l’eau de qualité et en quantité suffisante.
• D’améliorer l’environnement sanitaire par la réalisation des puits de forage et l’éducation à l’hygiène
• D’être en capacité d’entretenir durablement les réalisations par la création ou le renforcement de structures de maintenance villageoises
• D’établir et renforcer les liens entre les comités d’usagers (les représentants au sein des villages) et les collectivités locales amenées à jouer un rôle croissant dans le domaine de la gestion de l’eau
– Diminuer les risques d’épidémies causées par l’absence de l’eau potable.
– limiter la souffrance que ces familles vivent pour avoir accès à l’eau potable.
– Épargner de la fatigue, du temps aux femmes et aux enfants qui sont chargés de cette corvée.
– Permettre à des enfants occupés par cette corvée d’aller à l’école.
– Lutter contre l’absentéisme à l’école liée par les problèmes d’anémie, de diarrhée et de la bilharziose.

4- LUTTE CONTRE LA FAIM

Impossible de vivre sans se soucier de celui qui vit en bas de chez nous ou à l’autre bout du monde, pour La mission de lutte contre la Faim, POHU fait des dons de tonne de riz et autres céréales dans le but de sauver des vies, en éliminant la faim par la prévention, la détection et le traitement de la sous-nutrition, en particulier pendant et après les situations d’urgence liées aux conflits et aux catastrophes naturelles. Partout et pour tous. Garantie par une agriculture durable. Économiquement viable, socialement responsable et respectueuse de l’environnement. Qui place l’homme au cœur du développement. Tant les producteurs familiaux, qui vivent décemment de leur travail, que les consommateurs, qui ont accès à une alimentation suffisante, saine et de qualité.

5- SANTÉ

Être en bonne santé, avoir une alimentation saine et en quantité suffisante, et bénéficier des soins de base, sont indispensables pour s’épanouir, apprendre, travailler et participer au monde en tant que citoyen. Or aujourd’hui, 1/3 de la population mondiale n’a pas accès aux services de santé de base, aux services d’assainissement et près de 20 millions d’enfants n’ont pas accès aux vaccins essentiels.

Pour POHU l’objectif est double :
– améliorer la santé de celles et ceux quelle accompagne pour leur faciliter notamment l’accès à l’éducation et à la formation
– faire de l’éducation le point d’entrée dans la prévention et la sensibilisation à la santé.
Dans ce contexte, POHU a développé ses actions d’éducation à la santé sur deux grands axes : – la sécurité alimentaire : la majorité des familles dans les pays d’intervention de l’association sont confrontées à l’absence, voire la pénurie d’aliments essentiels à la santé. Des difficultés encore accrues du fait de la hausse des prix de l’alimentation. POHU met en place des cantines scolaires, développe les jardins locaux ou scolaires pour faciliter la production d’aliments et sensibilise les parents à l’importance de l’alimentation saine et variée.
– l’hygiène et l’assainissement : construction d’ouvrages sanitaires adaptés (latrines, bacs à laver, etc.), accès à l’eau potable et sensibilisation aux règles d’hygiène de base (consommation d’eau, modes de transmission des maladies, etc.) sont des actions essentielles à nos projets.

6- ENVIRONNEMENT

Impossible de ne pas être sensible à un environnement qui se dégrade et dont les répercussions sont dramatiques pour l’Homme. Ainsi, Les effets du changement climatique sont énormes sur la vie humaine et Chacun est aujourd’hui responsable du monde dans lequel il vit et dans lequel grandiront ses enfants. Protection de l’environnement, promotion de la solidarité, participation active à la construction du monde de demain sont donc des enjeux essentiels de POHU. Pour y répondre, nous travaillons sur trois axes : la préservation de l’environnement et l’éducation à la gestion des ressources naturelles, le renforcement des organisations de la société civile et notamment des organisations de jeunes, et enfin la reconstruction du lien social solidaire dans le temps et dans l’espace. POHU met en place un programme de sensibilisation des communautés aux enjeux environnementaux préconise également d’intégrer aux programmes scolaires une éducation au développement durable et à la citoyenneté mondiale. Celle-ci contribue au développement des capacités individuelles et collectives qui permettent de faire le choix d’un développement responsable et durable.

Maintenant, tou vers le social